• Sondages

    Le basket cette année (2 réponses possibles)

    Voir les résultats

    Chargement ... Chargement ...
    • Album : Bories et Champignons
      <b>SONY DSC</b> <br />

Encore un nouveau livre étrange

Posté par webos le 16 mai 2011

Cette fois-ci, j’ai assuré et j’ai fait confiance au critique litéraire du Washington Post qui a élu « meilleur roman de l’année 2009″ le roman de Steve Hely : « Comment je suis devenu un écrivain célèbre ».

Le héros, Pete Tarslaw, a un super job : il écrit des lettres de motivation pour des personnes qui veulent entrer à l’Université, avoir un nouveau job… et il est très fort là-dedans. Mais il a une prise de conscience incroyable en découvrant le statut de Preston Brook – un auteur du type de Dan Brown ou Mussy pour nous français – qui est multimullionaire en écrivant des romans « de gare ». Il décide alors de faire la même chose en analysant la structure des romans de Preston. Il pond alors un roman « de gare » en faisant bien attention à y mettre tous les éléments nécessaires et ça marche !!!! Il devient tout de suite célèbre.

Néanmoins, il commence à perdre pied quand lors d’une interview il explique ses recettes et descend son idôle. Alors, le buzz s’installe et son éditeur en profite pour relancer la vente de son livre et atteindre des sommets. Money money !!!

Pour finir, le pauvre Pete perd complètement les pédales et passe enfin dans l’âge adulte en comprenant comment on doit gérer ses affaires.

Un très bon livre, très rigolo et qui explique très bien comment marche l’industrie de la presse ;-)

 

 

Publié dans Lecture | Pas de Commentaire »

2 nouveaux livres improbables

Posté par webos le 4 avril 2011

De retour de voyage lointain en famille, je vous ai mis en page « Mes lectures » le résumé de deux livres particuliers : « Tête brûlée » de Papy Boyington et « Le livre sans nom » d’un auteur anonyme. A lire absolument.

Publié dans Lecture | Pas de Commentaire »

Un nouveau Livre sur Isaac Newton

Posté par webos le 5 janvier 2011

En page lecture, vous trouverez le résumé du livre relatant la vie de sir Isaac Newton. Ce personnage si différent de l’idée que l’on s’en fait….

Le prochain résumé sera sur le livre sans nom écrit par un auteur anonyme ;-)

Publié dans Lecture | Pas de Commentaire »

Un nouveau livre…

Posté par webos le 21 décembre 2010

J’ai terminé avec plaisir la lecture des dernières aventures d’Isabel Dalhousie, écossaise de son état et directrice d’un périodique philosophique publié à Edimbourgh, en passe de se marier et qui va enquêter sur des tourments réels (??) d’une de ses « amies ». La lecture est plaisante. Je vous ai misun petit texte en page « Mes lectures » bien sûr.

J’ai ensuite entamé une biographie romancée d’Isaac Newton : La perruque de Newton. Ce roman est publié dans la même série que l’histoire de Johan Kepler – excellent livre – aux éditions JC Lattès mais le style est plus plat. Dommage, mais vous aurez quand mêmedroit au résumé bientôt.

 

Publié dans Lecture | Pas de Commentaire »

POLKA #11 – le magazine de photoreportage

Posté par webos le 24 novembre 2010

Ce mois-ci, comme à chaque fois, POLKA colle à l’actualité tout en gardant sa liberté de publier des reportages iconoclastes : les Roms par Mathieu Pernot avec un travail de suivi d’une famille Roms sur plusieurs années et une remarquable recherche sur les archives françaises. Nous avons aussi un très bon travail sur la vision qu’on les Flamands des Wallons et vice versa. Très instructif sur les relations entre les deux partitions actuelles de la Belgique. Vous trouverez également de très bons articles de deux pages sur des sujets divers ; je retiendrai celui de Jean Viard sur le thème des retraites en France. Très éclairé.

Ensuite, POLKA a choisi de publier deux reportages sur deux grands noms de l’art de la photo et du cinéma : le Barcelonais Manuel Outumuro  et ses photos de stars hispaniques et William Klein au travers du combat de Cassius Clay cobtre Georges Foreman en 1974, ce combat qui le verra devenir une légende.

Pour finir, un reprotage sur les nouveaux habitants de Tchernobyl, à savoir toute la faune et flore russes qui a repris possession des lieux maintenant que les humains sont partis. Renards, élans, rapaces n’ont pas de mutations génétiques !!! Les scientifiques spécialisés s’en donnent à coeur joie.

Encore 160 pages d’émotion, de révoltes et de découvertes.

Publié dans Lecture | Pas de Commentaire »

Ólafsdóttir ???

Posté par webos le 3 novembre 2010

Après l’Eyjafjöll ([ˈɛɪjaˌfjǫɬ]), voici une nouvelle incongruité linguistique venue d’Islande. En effet, j’ai découvert les éditions Zuma avec leurs couvertures très années 70. Ces éditions publient en France essentiellement des auteurs étrangers très peu connus à découvrir. Je me suis lancé avec Audur Ava Ólafsdóttir et son roman Rosa Candida. Ce livre est vraiment très bien écrit, très bien rythmé avec une traduction très agréable ; j’ai hésité en VO mais à la réflexion, cela aurait été trop long de le faire venir d’Islande sans compter les risques de nouvelle éruption ;-) Après quelques recherches sur Internet, je me suis aperçu que l’auteur est une femme (avec une écharpe – la photo a dû être prise en Islande).

L’histoire est celle d’Arnljótur qui à la mort de sa mère choisit de vivre sa passion pour l’horticulture (difficile à épanouir dans les landes islandaises trop pleines de laves froides) en allant jardiner dans un très vieux monastère célèbre pour son jardin de roses mais aujourd’hui à l’abandon. Son voyage prendra déjà pas mal de temps entre ses rencontres terrestres improbables mais si réalistes vu le temps qu’il passe à ne pas se presser et ses interrogations spirituelles sur les corps (essentiellement féminins quand même) et son futur (il n’a que 21 ans et déjà une fille suite à une expérience d’une nuit). Au final, ce héros (un voisin, plutôt le fils du voisin en fait) va grandir tranquillement et se forger une réalité dans lequel il pourra puiser pour avancer dans la vie : les rapports avec un moine qui explique tout avec des films et des dialogues mythiques, la mère de sa fille, sa fille Flora Sol et son père et sa mère présents à distance.

Une fin très ouverte et une suite pourrait même être écrite. Un très joli livre en définitive.

Publié dans Lecture | Pas de Commentaire »

Premier pilote de jet : Erich Warsitz 27 août 1939

Posté par webos le 26 octobre 2010

En page lecture, vous pourrez parcourir un petit compte-rendu sur le premier pilote de jet de l’histoire à savoir Erich Warsitz, allemand de son état, qui a décollé à bord du Heinkel 178 le 27 août 1939.

Il a été capturé à la fin de la guerre par les Russes (pas de bol) puis a été déporté en Sibérie car il ne voulait pas participer au programme russe de développement de réacteurs et jets. L’un de ses fils, Lutz, a écrit ce livre et a créé un site Internet qui compile les données sur ce programme développé sur fond propre par le Dc Heinkel.

Il s’est éteint en 1983 en Suisse après néanmoins avoir pu rencontrer à nouveau les participants de cette aventure hors du commun de l’été 1939, très loin des préparatifs de la deuxième guerre mondiale.

Publié dans Lecture | Pas de Commentaire »

Venise est une fête – Alberto Garlini

Posté par webos le 19 octobre 2010

Voilà un très beau livre sur Venise et Hemingway aux éditions Christian Bourgois. Je vous laisse le découvrir en page « Lecture ». A bientôt.

Je m’attaque maintenant à un livre islandais qui après quelques pages me semble très bien écrit. Je vous donnerai le nom de l’auteur bientôt ainsi que le titre en VO ;-) C’est facile à prononcer après la prononciation du volcan éjafioul (en phonétique).

Publié dans Lecture | 1 Commentaire »

Ca fait du bien de lire des vrais auteurs

Posté par webos le 17 août 2010

Amélie Plume et Orik Orsenna de l’Académie françasie ont un point commun : ils savent écrire et cela n’a pas de prix – enfin, ce n’est pas ce que diraient leurs éditeurs. Voilà en quelques mots, forcément moins biens placés que ceux de ces manieurs exceptionnels de la langue, je vais essayer de vous donner envie de lire ces deux livres.

Le dernier roman d’Amélie Plume, suissesse (je n’aime pas ce mot, je me demande même s’il existe mais comme dans son dernier roman, la reflexion porte, entre autre, sur la féminisation des mots masculins, je ne peux que vous le servir ;-) ), exprime les difficultés qu’ont les hommes et femmes ayant déjà un peu d’expérience sur Terre (le cas de Youri Gagarine n’est pas explicité) à sortir de leur routine quotidienne et à écouter réellement leurs envies sociales et amoureuses. Comment s’extraire du sillon tracé par des millions de grands-pères et grands-mères et vivre sa vie personnelle les dernières années ? Pas très correct, isn’t it ? Le style est très personnel, cocasse et mélant les nombreuses langues suisses sauf l’Italien. L’action (si on peut dire) commence à la gare de Lausanne et se termine dans le train célèbre « Le Glacier Express » vers St Moritz. Une correspondance amoureuse entre wagons s’installe entre nos deux héros avec comme coursier Melchior le contrôleur puis à la faveur d’un changement de train, Lily et Oscar se découvre et exprime tous leurs doutes et récriminations sur leurs existence.

Le deuxième est « L’Entreprise des Indes » où Bartolomé raconte depuis sa retraite d’Hispañoa en République Dominicaine les choix et la vie de son frère Christophe jusqu’à la date du 03 août 1492 où il a pris la mer avec la Santa Maria, la Pinta et la Niña pour réaliser son Entreprise des Indes et rejoindre les Indes par l’Ouest. Les études de cartographie depuis Lisbonne, le comptage estimatif des degrés de longitude à franchir par la mer, son mariage pour obtenir un statut… Bartolomé, frère cadet et totalement asservi à son grand frère qui a une destinée, raconte avec beaucoup d’amertume sa vie, ses choix et surtout ceux de son frère à deux prêtres dominicains du nouveau monde.
Un très beau romans, excellement écrit que j’ai trouvé chez mon petit buraliste qui a beaucoup de goût ;-)

Ces deux critiques sont bien sûr à retrouver en page « Lecture ». Pianotez vite sur Amazon pour vous équiper.

Publié dans Lecture | Pas de Commentaire »

Le Chagrin et la Grâce – Willy LAMB 2008 +++

Posté par webos le 8 juillet 2010

Bienvenu dans le vrai monde des Américains avec la lutte quotidienne pour vivre décemment dans un monde très dur pour les individus : peu de solidarité, une machine sociale très injuste, chacun pour sa pomme sans vergogne et la violence toujours prête à s’exprimer. Ce roman est excellement bien écrit et c’est quand même un vrai plaisir de le lire.Dans son roman (un peu long, il est vrai car il contient plusieurs histoires), Willy Lamb se sert d’un pauvre bougre qui regarde le monde autour de lui et qui le subit car il ne comprend pas comment, lui, américain standard a pu être positionné à cet endroit : l’histoire de ses ancêtres est trouble, sa femme est une victime du drame de Columbine, lui-même est balloté entre différentes vies où le passè de ses parents, grand-parents, aïeuls se télescope avec sa vie tourmentée… Bref, Caelum est un simple bouchon balloté sur un océan d’incompréhension mais avec quand même une petite rame pour essayer d’orienter un minimum sa vie. Devant tant de non-emprise sur le monde qui l’entoure, le héros, professeur et athée, finit par embrasser, comme tout bon Américain qui se respecte, la croyance d’une Entité supérieure qui dirige leur vie. Comme dit Kathleen, la prof de sport américaine de mes filles, ‘Think positive anytime’, ça nous rassure ;-) Heureusement qu’ils savent construire des beaux F22 et des Apache avec des jolis roquettes et autres missiles Air-Sol… Bonne journée ;-)
Vous retrouverez cet article également en page « Mes lectures ».

Publié dans Lecture | Pas de Commentaire »

12
 

la récré enchantée |
kin27 |
Bienvenue dans l'univers de... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le monde de Nairi
| Bruxelles Ma Belle !
| Les Ateliers de Saraelerose